Il serait présomptueux de ma part de vouloir vous expliquer l’ennéagramme dans un article. Cet outil utilisé par des coachs, des psychologues, des Maîtres praticiens a longtemps servi au développement personnel.

Sa puissance offre aujourd’hui des champs d’utilisation bien plus larges, notamment dans le monde de l’entreprise. Il est largement utilisé en entreprise dans les pays anglo saxons et, très peu utilisé en France. Avant de vous présenter les nombreuses applications dans le monde de l’entreprise, je vais essayer de démystifier cet outil qui porte un nom méconnu.

L’ ennéagramme trouve sa source dans un passé lointain. Certains situent ses traces sous Pythagore, quelques 550 ans AV Jésus-Christ. Il n’a aucun lien avec la psychologie de Freud.

Ennéagramme vient du grec “ennea” qui signifie neuf et “gramme” qui signifie dessin, il est donc une figure à 9 points. Il nous rappelle que nous sommes des êtres d’instinct, d’émotion, de mental et décrit neuf types de personnalité et leurs interactions.

Parmi la triade instinctif, émotionnel, mental, nous avons un centre préféré qui est sur-utilisé et que nous utilisons pas forcément à bon escient; ce dernier nous pilote automatiquement. L’un des deux autres centres est réprimé et donc sous-utilisé et le dernier joue le rôle d’intermédiaire. L’ennéagramme est entièrement réalisé autour de ce principe des trois centres. Les points 2, 3, 4 correspondent à des personnes qui sont pilotées par l’émotionnel, les points 5, 6, 7 par le mental et les points 8, 9, 1 par l’instinct. L’ennéagramme met en évidence les mêmes caractéristiques communes des personnes relevant du même profil. Chaque profil correspond à un “ennéatype”, et il n’y a pas de profil idéal. Cependant, l’ennéatype définit pour chacun ce qu’on appelle une fenêtre, une paire de lunette ou un filtre de perception à travers lequel on aborde les réalités de la vie et donc aussi celles de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle notre propre paradigme, c’est à dire notre vision du monde, notre vision des choses.

C’est à partir de là que nous voyons poindre nos différences, et les incompréhensions qui peuvent quelquefois créer des blocages. Nous devinons tout l’intérêt que peut en tirer le chef d’entreprise, le manager, les élus qui sont confrontés régulièrement à différentes personnalités. Au sein de l’entreprise, l’ennéagramme prend une dimension centrale dans le management. Il permet de comprendre qui nous sommes, comment nous interagissons avec les autres, comment ils raisonnent, ce qu’ils ressentent, la manière dont ils filtrent les informations relatives à leur travail, qu’est-ce qui les met en colère, qu’est-ce qui les motive, comment communiquer avec eux et ceci pour chaque “ennéatype”.

En tant que manager, chef d’entreprise, élu, il est important de connaître les divers “ennéatypes” et surtout le sien, car c’est lui qui fixe le style de communication, notre motivation, notre rapport au temps qui est différent pour chacun d’entre nous, notre mode de négociation, d’action… Nous voyons que tout ce qui est important dans le management, se trouve inscrit sur notre propre “carte”. Aussi, j’insiste volontairement parce que vous les managers, les acteurs, les élus, vous n’avez pas tous la connaissance de votre propre “carte” de pilotage automatique, ni celle de vos collaborateurs, ce qui vous rend bien souvent dépourvu face à certaines situations. Même si vous savez que nous sommes tous différents, votre système de réaction à un événement, un environnement, à des conditions, à une personne, va réagir d’une manière quasiment automatique et bien souvent inappropriée. Ce fonctionnement implique une incompréhension réciproque, de la frustration, de l’épuisement. Nous revenons donc aux fondamentaux du management humain: “connais-toi toi-même et tu connaîtras les autres”.

Juste un exemple pour vous convaincre de l’importance d’adapter votre discours selon les personnes, ce qui nécessite de bien les connaître :

Si vous avez un collaborateurs dans le travail ou en tant qu’élu, qui est “perfectionniste”, il va se positionner sur “l’ennéagramme” au type (1),sachant qu’il y a 9 types de personnalité. Si vous recevez cette personne en entretien, et que vous souhaitez communiquer avec elle efficacement et la motiver, vous ne pouvez pas le faire comme quelqu’un qui est en type (2) et qui elle est “altruiste” donc tournée vers les autres. Les leviers de communication et de motivation ne sont pas les mêmes. Pour les (1) qui sont des perfectionnistes, il ne faut pas avoir des propos vagues, généralistes. Leur sens de la perfection les pousse à attendre des échanges précis. Bien souvent ils sont critiques, vis à vis de ceux qui manquent de rigueur ou qui ne respectent pas les procédures, les règles. Il faut accueillir leurs critiques en les replaçant dans un contexte positif. Le (1) va être piloté par tout ce qui est relatif à la perfection et bien souvent il faudra que vous le rameniez à votre objectif. Vous pouvez aider un (1) frustré à transformer sa frustration en action positive, comme par exemple lui demander de former un collaborateur dans un domaine où il excelle. Pour les (2) le filtre de perception est bien différent car il est tourné vers l’aide aux autres. Contrairement au (1) qui met son perfectionnisme comme étalon de mesure de la qualité du travail, le (2) a tendance à percevoir le potentiel des autres et sait comment le développer. Aussi, le (2) veut souvent apporter son soutien aux autres et accorde beaucoup d’intérêt à leurs remarques et leurs signes de reconnaissance. Il aime entendre de son responsable “nous sommes sur le même bateau et je suis avec vous, vous pouvez compter sur moi!”. Il faut garder à l’esprit que le (2) agit avec son centre émotionnel et que par conséquent, il attend une communication affective. Nous pourrions continuer l’analyse de ces deux “ennéatypes”, mais ce n’est pas le but de l’article, car la richesse de “l’ennéagramme” demande beaucoup plus de temps, d’échanges avec un praticien et des exercices d’entraînement. Mais déjà, vous pouvez apprécier la puissance de cet outil qui est d’une redoutable efficacité pour identifier son propre pilote automatique et celui des autres, communiquer, motiver, négocier, recruter, réaliser des entretiens, développer son potentiel et celui de ses collaborateurs, gérer les conflits…

Je suis convaincue de la puissance de “l’ennéagramme” et si vous ne le connaissez pas, je vous ai peut-être donné envie de le découvrir. Si je l’avais connu lorsque j’ai exercé mes premières fonctions en management, certainement qu’il m’aurait profondément aidée à me défaire rapidement de mon pilote automatique qui m’emprisonnait dans mes croyances. J’ai perdu du temps, c’est pour cette raison que j’ai choisi de vous aider à en gagner en vous faisant découvrir ce qu’est “l’ennéagramme”.

“Je ne connais rien de plus encourageant que la capacité incontestable de l’homme à élever sa vie par un effort conscient.”
Henry David Thoreau

Contribuer ensemble à une dynamique de performance,
tout en expérimentant, pour faire une différence
et réussir dans tout ce que vous entreprenez !

Contact

+352 28 48 74 84

Ennéade - 29 Boulevard Prince Henri - L-1724 Luxembourg

© 2020 Ennéade, tous droits réservés
Mentions légales

Enneade - Organisme de formation professionnelle continue - Autorisation n°10096462/ 0 et 1 - RCS : A42151 - Matricule : 1984 1213 017 37 - TVA : LU31561521